Category Archives: HOMMES ET PATRIARCAT

Association is not causation

ModeleDeCouverture01Alcohol and other drugs do not cause violence

The “demon rum” explanation for violence and abuse in the home is one of the most pervasive and widely believed explanations for family violence in the professional and popular literature.
It is our contention that […] there is little empirical evidence to support the claim that alcohol and drugs act as disinhibitors and are of primary importance in explaining family violence. Stated another way, there is little scientific evidence to support the theory that alcohol and drugs such as cocaine and crack have chemical and pharmacological properties that directly produce violent and abusive behavior. Evidence from cross-cultural research, laboratory studies, blood tests of men arrested for wife beating, and survey research all indicates that although alcohol use may be associated with intimate violence, alcohol is not a primary cause of the violence.

De Richard G. Gelles et Mary M. Cavanaugh
Publié dans Current Controversies on Family Violence

PDF mis en page

Breaking the MANacles

breaking_the_manacles

An anti-patriarchy reader
Made especially – but by no means exclusively – for those socialized as men

How can I be sexist?!
I’m an anarchist / hippy / liberal / nice guy / radical / friend to all women / revolutionary / enemy of all oppression!!!
Believe it or not – and this collection aims to have you believe it – none of those socialized as men in this society are immune to the assumptions, attitudes, and actions of sexism, no matter how radical or progressive their politics. This zine brings together five articles addressing the issues and practical steps « men » can take to deal with patriarchal behavior, to strengthen and sustain the movements of which they are part. While drawn primarily from debates among anarchists, Breaking the Manacles offers valuable food for tought (and action!) for all those working towards a better world.

De multiples auteurs
Publié par Andrew

PDF mis en page

Contre le patriarcat

Le texte qui suit rassemble des extraits, traduits en français, d’un article de Leo Vidal paru dans le Nar 126 de mars 1997. Que j’aime ses idées audacieuses, que je n’aurais pas pu ou osé formuler moi-même, parce qu’on m’a souvent cloué le bec ou balancé des contre-arguments tordus quand j’ai commencé avec ça. En tout cas, voici un mec qui se révèle tout aussi profondément impliqué que la « pire » des féministes dans la lutte féministe, antipatriarcale. Il la connaît bien de l’intérieur. Il creuse le tunnel de l’autre côté.

de Leo Vidal
Publié par 1libertaire.free.fr

 
RTF

De « l’ennemi principal » aux principaux ennemis

de_l_ennemi_principalPosition vécue, subjectivité et conscience masculines de domination

Le grand projet de Léo Vidal est de contribuer à découvrir un territoire qui n’a que commencé à être déchifré dans les études féministes : l’étude des hommes non en tant qu’êtres humains, mais en tant qu’individus genrés. En prenant pour base les théories du féminisme matérialiste radical, il pose deux hypothèses : les hommes sont conscients d’être dans une position dominante et ils utilisent consciemment des moyens acquis par des apprentissages précis afin de dominer les femmes avec qui ils entrent en relation.

PDF partie1
PDF partie2
PDF partie3
PDF partie4
PDF partie5
PDF partie6
PDF partie7

De l’indignation sélective des mecs anars

IndignationSelectiveMecsAnars… en général

Les journées libertaires de La Gryffe ont permis d’assister à un n-ième remake de Antisexisme ‘bonne conscience’ – le retour (de bâton). Non seulement les débats sur les rapports femmes-hommes ont été marqué par un refus systématique de la part des mecs d’entendre les critiques féministes libertaires dans toute leur ampleur mais en plus les critiques réactionnaires ont vite fait surface, distinguant les ‘bonnes’ féministes libertaires des ‘mauvaises’ – divisons pour mieux régner. Résultat: les mecs se sont évités toute remise en cause, bénéficient encore une fois de leur place de dominant et font payer les féministes qui se sont opposées à leur pouvoir.

Léo Vidal

PDF

De la masculinité à l’anti-masculinisme

MasculiniteAntiMasculinismePenser les rapports sociaux de sexe à partir d’une position oppressive

Dans cet article, je propose une réflexion sur la manière dont les chercheurs-hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes par les hommes peuvent optimiser leur efficacité politique et scientifique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe. En effet, lorsqu’ils prétendent produire des analyses non-biaisées et pertinentes, ils sont confrontés à une double difficulté : d’une part comprendre pleinement des analyses féministes qui désignent leur existence comme source permanente d’oppression des femmes ; d’autre part apprendre à gérer les conflits intérieurs qui en découlent de façon à leur permettre un regard productif, impliqué autant que distancié, sur leur construction et leur action oppressives.

Léo Thiers-Vidal
Publié par Nouvelles Questions Féministes, Vol. 21, n° 3, pp. 71-83, décembre 2002

PDF

De la place des hommes dans la lutte contre le patriarcat

PlaceDesHommesSi le type homme ou femme semble a priori déterminé par le biologique, lorsqu’on interroge les propriétés – dites féminines ou masculines – qui fabriquent cette classification, celles-ci relèvent bien plus du social. Les caractéristiques de genre sont très variables d’un bout à l’autre de la planète, voire d’un bout à l’autre de la vie d’une même personne suivant les rapports socioculturels qui régissent les diverses communautés humaines. Et même si le modèle patriarcal est ultradominant, c’est donc qu’une évolution est possible et qu’une autre construction est envisageable.

Bernard et Gile

PDF

Debout pour la lutte des genres

DeboutPourLaLutteDesGenres_brochure

« Quatre-vingts ans se sont écoulés depuis l’inauguration du droit humain, et c’est encore une nouveauté presque bizarre que de revendiquer la justice pour la femme, courbée depuis le commencement du monde sous un double joug, dans l’esclavage doublement esclave, esclave toujours au sein de la famille libre ,et maintenant encore, dans nos civilisations, privée de toute initiative, de tout essor, livrée ,soit aux dépravations de l’oisiveté, soit à celle de la misère,et partout soumise aux effets démoralisants du honteux mélange de la dépendance et de l’amour… »
« [La femme], esclave, ne peut créer que des esclaves. » André Léo

de Maïa, mai 2010
publié par Culina

PDF mis en page

Des poils et des hommes

DesPoilsEtHommesEntre réalités biologiques et imaginaires de genre eurocentrés

Priscille Touraille
Publié par le Cahier d’anthropologie sociale N°6: Poils et Sang

 

 

 

PDF

Destroy the scene: Bros fall back

destroy the scene_bros fall back

A bro is someone who assumes that any space they enter is meant to cater to augmenting their personal experience. They « don’t give a fuck » even at the expense of everyone around them. Regardless of the presence of oppressive or problematic behavior, a bro will tirelessly try to appear aloof.

Secret society of femmes (W)

 

 

 

PDF mis en page

Destroy the scene: How to alienate people and make enemies

destroy the scene_how to alienateSometimes before going to a show you’ve got to equip yourself with the tools necessary to engage in conflict against scumbags: racist hipsters, macho bro punx, classists, and the enthusiastic guardians of cis, straight society.
Stay fierce and unaccommodating!

Bros fall back!

 

 

 

PDF mis en page

En finir avec les violences machistes

enFinirAvecLesViolencesMachistes_brochureLa société favorise la violence à l’égard des femmes, et cela est valable pour toutes les formes de violences, que ce soit le viol, les violences conjugales, le harcèlement sexuel ou toutes les violences « anodines » faites aux femmes.
Les violences faites aux femmes semblent invisibles. Les commissariats de police, les centres psys et les féministes voient des femmes violentées tous les jours. Beaucoup d’autres sont isolées et invisibles. Le reste de la société ne les voit pas.
L’idéologie dominante ne permet de voir ces violences que comme des phénomènes individuels isolés. Pourtant cette violence est structurelle. Elle est la garantie de stabilité du système patriarcal, fondé sur le pouvoir des hommes et la soumission des femmes. Nous ne voulons pas prendre le pouvoir, mais le détruire.
Dans cette brochure nous verrons comment déjouer la stratégie mise en place par les
 agresseurs.

de Maïa

PDF mis en page

Et que crève le patriarcat t.1: Textes de garçons sur le sexisme et l’homophobie

et que creve le patriarcat t1Voilà le premier tome d’une série de 3 brochures. J’ai essayé de rassembler des textes un peu personnels et « sincères » sur une question inévitable mais pas mal évitée. Comme partie de nous, dominants, le patriarcat est un « ennemi » parfois difficile à combattre. Il est important de se remettre en questions. J’ai compilé des textes à l’arrache, et j’avais la flemme de faire un appel à contribution. C’est chose faite si vous avez des textes qui trainent ou des réactions, vous pouvez me les envoyer. Le second tome sera plus « universitaire », par rapport au « bien fondé » et aux écueils des recherches « proféministe ». Le troisième abordera la question du genre de façon plus « subversive » avec des textes de queers.
Voilà voilou, la lutte continue et paye (peu, mais bon…)

Acobi
Publié par Editions Des_ZentravéEs

PDF mis en page

Et que crève le patriarcat t.2: Recherches proféministes (?) pour un changement de civilisation…

et que creve le patriarcat t2Notes pour un changement de civilisation
Problèmes et perspectives de l’identité (masculine)

Quelle politique pour l’organisation des études
critiques sur les hommes?
Jeff Hearn – Traduit de l’anglais par Sylvie Tomolillo

Les récits de vie des hommes sont-ils crédibles?
Germain Dulac

 

 

PDF mis en page

Faut-il noyer le sexe dans l’eau du genre?

NoyadeEauGenreSi la catégorie du genre, dans l’usage qu’en font notamment les sciences sociales, avait effectivement, pour effet de dissoudre la dualité des sexes, par le simple fait d’en montrer la dimension strictement construite, contingente et ouvrait ainsi sur une multiplicité réelle des sexes (« n sexes » disait Deleuze), une visée émancipatrice du point de vue des mœurs ne pourrait sans doute qu’y trouver son compte. Or, si la catégorie du genre contient bien en elle-même cette puissance d’inquiéter l’idée d’une dualité des genres en en montrant le caractère construit (pourquoi seulement deux genres ?), il resterait à établir qu’elle contient aussi en elle-même une capacité à inquiéter la dualité des sexes.

de Alain Naze, 2013
publié par Ici et ailleurs

RTF

Femmes et hommes face à la violence conjuguale:

ModeleDeCouverture01Deux poids, deux mesures

La problématique des « hommes battus » a fait l’objet le 13 mars dernier d’un reportage dans l’émission Temps Présent de la Télévision Suisse Romande. Comme dans bon nombre de traitements médiatiques de ce phénomène, le procédé utilisé pour en rendre compte recourt à de nombreuses approximations qui confinent parfois à la malhonnêteté intellectuelle. Toute ressemblance avec les arguments masculinistes ne saurait être fortuite.

De Christian Schiess
Paru dans l’émilie no.1522, août-septembre 2008

 
 
PDF mis en page

Hypatia

hypatiaQuelques choses qu’ils ne diront pas justement parce qu’ils devraient

« Quand j’étais étudiante à Cambridge, je me rappelle d’une professeure d’anthropologie montrant la photo d’un os avec 28 incisions taillées. « Ceci est généralement décrit comme le premier calendrier fait par un homme », expliqua-t-elle. Elle fit une pause pendant que nous l’écrivions tous. « Ma question est: quel homme a besoin de mrquer 28 jours? Je suggérerais plutôt que c’est le premier calendrier fait par une femme. »
C’est un moment qui a changé ma vie. J’ai pris le temps de reconsidérer quasiment tout ce que l’on m’avait appris par le passé. Combien de fois avais-je sous-estimé la contribution des femmes? »

Maison des canaris païens

PDF mis en page

Identifying and confronting patriarchy

identifying and confronting patriarchyA train the trainers man-ual for those that benefit from male privilege

 

 

 

 

 

PDF mis en page

Je veux une trêve de vingt-quatre heures durant laquelle il n’y aura pas de viol

je veux une treveDiscours d’Andrea Dworkin prononcé à la Midwest Regional Conference de la National Organisation for Changing Men, au cours de l’automne 1983 à St Paul, dans le Minnesota.

« En un sens, c’était un rêve féministe devenu réalité : qu’est-ce que tu dirais à 500 hommes si tu le pouvais ? Voici ce que j’ai dit, comment j’ai saisi ma chance. Les hommes ont réagi avec un amour et un soutien considérables, et aussi avec une animosité considérable. Les deux. Seul un homme sur 500 m’a menacée physiquement. Il a été stoppé par une garde du corps (et amie) qui m’accompagnait. »

Andrea Dworkin

 

PDF mis en page

La non-violence est patriarcale

Aussi, quel genre de notion de la liberté n’inclue pas que les femmes puissent se défendre elles-même? En réponse à la supposition selon laquelle les femmes ne peuvent être protégées que par de plus larges structures sociales, l’activiste Sue Daniels nous rappelle: « Une femme est capable de repousser un agresseur masculin par elle-même… Ce n’est absolument pas une question de force physique – c’est une question d’entraînement »

de Peter Gelderloos
publié par les Editions Tatanka, repris depuis le journal en ligne Le cri du dodo

 

 

PDF mis en page

La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation

la repartition des taches entre les hommes et les femmes dans le travail de la conversationEn s’appuyant sur de nombreuses recherches sur la communication, ce texte montre comment la conversation, loin d’être une activité anodine et spontanée, est traversée par des rapports de pouvoir. Il s’intéresse particulièrement aux différentes formes que peut prendre la domination masculine dans le domaine de la conversation et permet ainsi de prendre conscience que la lutte contre le sexisme passe aussi et surtout par un changement de nos comportements au quotidien.

Cette étude a été réalisée en 1997 par Corinne Monnet dans le cadre des études de genre à Genève. Elle a été publiée dans les Nouvelles Questions Féministes Vol.19 en 1998.

PDF

Les privilèges de la blanchité, mâles, hétérosexuels et classistes

Sur une base quotidienne, en tant que « Blanc » ou « Blanche »…
1. Si je le désire, je peux m’arranger la plupart du temps pour être en compagnie de gens de ma « race »

Sur une base quotidienne, en tant qu’homme…
1. Lorsque je suis en compétition avec des candidates, mes chances d’être embauché pour un emploi jouent probablement en ma faveur. PLus l’emploi est prestigieux, plus les chances sont biaisées.

Sur une base quotidienne, en tant que personne hétérosexuelle…
1. Je peux, si je le souhaite, m’arranger la plupart du temps pour être en compagnie de personnes qui partagent mon orientation sexuelle.

Sur une base quotidienne, en tant que personne riche…
1. Je peux m’arranger pour connaître uniquement des personnes de ma propre classe en fréquentant exclusivement des endroits où ces personnes se rassemblent – voisinages, écoles, clubs, milieux de travail, etc.

compilation sur des bases de Peggy McIntosh, Barry Deutsch, Ketner et Hirschmann et le Women’s theological center
traduit et assemblé pour le Premier rassemblement pancanadien des jeunes féministes « Toujours RebELLEs »

PDF mis en page

 

Longtemps j’ai fait pipi debout…

« Et toi tu t’assois pour pisser ? — … Euh… tu veux dire comme les filles ? »
Ou pourquoi faire pipi debout quand on est un homme ne devrait pas être une évidence…

de Klapier prod.

 

 

 
 

PDF mis en page

Ma rage

Textes féministes

Cette brochure est une compilation de textes sortis d’une individue, au gré d’expériences et de réflexions féministes. Pour inciter les autres femmes que je connais et que je ne connais pas à partager leurs rages…

 

 

 
 

PDF mis en page

Mansplaining against misoginy

mansplaining_against_misoginyOne day this guy came to me and said: « Hey, I heard you have a bit of knowledge about feminism. Could I ask you some questions? ». I agreed and was surprised that unlike most guys he didn’t get defensive when I stated very radical views. He simply asked more detailed questions. At the end, he smiled at me and said: « Thank you, this conversation was very interesting – you know, … from MAN TO MAN! »
My face dropped when I realized THAT I JUST MANSPLAINED

 

par de multiple auteurices
Publié par The Ethical Sloth DIY queer comic zine

PDF mis en page

Men against sexism

men against sexismA booklet of ideas and essays

This booklet consists of flyers, essays and ideas on why men working against our sexism is completely vital to our lives and in breaking patterns and cycles of violence against women and alienation and competition from each other.

 

 

 

PDF mis en page

Moi, ça va

MoiCaVaÇa a commencé l’autre jour. J’étais tranquillement en train de me plaindre que j’étais obligé de me raser tous les jours à cause de la société, et que c’était vraiment pénible, et que c’était quand même un petit peu la faute des femmes tout ça lorsqu’elle m’a balancé ça à la figure: « arrête un peu de te plaindre, toi, t’es pas oppressé. »

 

 

PDF

Non-mixité

NonMixitePourquoi ce texte ? Il a été écrit à l’occasion de l’organisation d’une fête non-mixte meufs et trans à Genève en mars 2010. Cette fête dans un lieu public a suscité des réactions très fortes et la simple distributions de flyers s’est métamorphosée en une action de lutte en elle-même.L’organisation de cette fête n’était pas faite dans le but d’agresser qui que ce soit ni de s’en prendre autant plein la gueule, ce texte est l’explication du pourquoi on fait cette fête… le lit qui est intéressé-e à comprendre notre démarche.

2010

 

 

PDF

On the road to healing

On The Road To Healing #1: A Booklet for Men Against SexismA booklet for men against sexism

Feminists long for men to heal… We dream of a world full of men who could be passionate lovers, grounded in their own bodies, capable of profound loves and deep sorrows. strong allies of women, sensitives nurturers,

publié par Planting seeds press

 

 

PDF mis en page

On the road to healing _ issue 2

on the road to healingA booklet for men against sexism

The roots of war are in the way we live our daily lives
Thich Nhat Hanh

« FEMINISTS LONG FOR MEN TO HEAL… We dream of a world full of men whocould be passionate lovers, grounded in their own bodies, capable of profound loves and deep sorrows, strong allies of women, sensitive nurturers, fearless defenders of all people’s liberation, unbound by stifling convention yet respectful of their own and others’ boundaries, serious without being humorless, stable without being dull, disciplined without being rigid, sweet without being spineless, proud without being insufferably egotistical, fierce without being violent, wild without being, well, assholes. »
Starhawk, A men’s movement I could trust

PDF mis en page

Organizing for community accountability

CommunityAccountabilityWe are told to call the police and rely on the criminal justice system to address violence within our communities. However, if police and prisons facilitate or perpetrate violence against us rather than increase our safety, how do we create strategies to address violence within our communities, including domestic violence, sexual violence, and child abuse, that don’t rely on police or prisons?

 

 

 

 
PDF mis en page

Petit guide de « disempowerment » pour hommes proféministes

Le disempowerment des hommes n’implique pas de réduire notre capacité d’agir ou d’être moins confiants et moins puissants en tant qu’être humains mais en tant qu’hommes et donc en tant que membres de la classe dominante et privilégiée dans le patriarcat. L’engagement des hommes dans un processus individuel et collectif de disempowerment consiste à réduire le pouvoir que nous exerçons individuellement et collectivement sur les femmes, y compris les féministes. Certes, l’empowerment des femmes et des féministes dépend d’elles-mêmes et aucun homme ne peut émanciper les femmes à leur place, ou en leur nom. Cela dit, le disempowerment des hommes doit faciliter l’empowerment des femmes.

de Francis Dupuis-Déri, 2014
publié par la revue Possibles

PDF mis en page

Pourquoi aimes-tu le rose?

Peut-être que tu n’aimes pas le rose. Mais si tu es une fille, il y a beaucoup plus de chances que tu aimes cette couleur que si tu étais un garçon. Tiens, pourquoi ? Est-ce que le fait de posséder un vagin influence nos préférences pour certaines couleurs ? Quel est le lien entre notre sexe et nos préférences ou notre personalité ? Pourquoi les femmes/filles et les hommes/garçons sont-ils différents ?

de Je-anne

 

 

 
PDF mis en page

Rapport(s)

Pour la responsabilisation des hommes dans la prise en charge des risques et conséquences de leurs sexualités.
On est quelques uns dans ce bout de Bretagne, à bricoler autour des questions de sexualités, de genre, de contraception masculine et autres zones de responsabilité induites et afférentes…

N°1, janvier 2016
de Thomas Bouloù

 
 
 

PDF mis en page

Réflexions sur la (dé)construction masculine et le militantisme anticapitaliste

DeconstructionMasculineAnticapitalismeCe texte a d’abord été écrit dans le contexte de la conférence de l’Action Mondiale des Peuples, fin août 2002 à Leiden où se retrouvèrent pendant une semaine quelques centaines de militant-e-s anticapitalistes venu-e-s de divers coins d’europe. Le patriarcat devait y être au départ un thème transversal, et donc plus ou moins présent dans tous les débats. Il s’est au final retrouvé largement absent de la plupart. Ce texte s’adresse à la base à des hommes militants et/ou impliqués dans des espaces et pratiques autogestionnaires. J’espère qu’il pourra en intéresser plus largement d’autres. Ce texte s’adresse à un “nous” dans lequel je m’inclus, et s’il interpelle parfois vigoureusement, il cherche tout d’abord à m’interpeller moi-même. Il s’appuie aussi sur diverses discussions non-mixtes et mixtes au sein de sans-titre. J’espère qu’il ne sera pas pris comme une diatribe moralisatrice mais au contraire comme une invitation pleine d’espoir à nous poser des questions et à agir

Ecrit par Nicolu

PDF mis en page

Sexism in the punk scene

sexism in the punk sceneA series of essays that originally appeared on Ilivesweat.tumblr.com and punknews.org

« You know what makes me feel unsafe? » by Lauren Denitzio

« Superfluous stronghold: we’re punk but we ain’t perfect » by Katie Crutchfield

« We owe it to ourselves to grow and learn together… » by Jen Twigg

« Sexism is a disgusting undercurrent in our society and it needs to be fought and challenged » by David Combs

PDF mis en page

Si on se touchait?

si on se touchaitCette brochure est une compilation de traductions de deux textes issus du livre Men doing feminism (hommes faisant du féminisme).

Le premier, Les hommes proféministes et leurs ami.e.s, essaye de comprendre pourquoi les hommes hétérosexuels ayant des réflexions féministes n’arrivent à entretenir, majoritairement, des relations amicales sincères, sensuelles, confiantes et intimes qu’avec des femmes.
Le second, A genoux : connaissance charnelle, dissolution masculine, faire du féminisme, parle d’hétéronormativité et de désir. Il utilise les concepts de déterritorialisation, puissance et pouvoir de Deleuze et Guattarri et les applique au corps des hommes. Pourquoi cherchons-nous si souvent à conquérir l’espace, prendre de la place, tout en nous protégeant constamment contre les attaques, en fermant notre corps ? Pourquoi avons-nous si peur de la pénétration ?

Sans toujours en parler explicitement, ces textes proposent tous les deux des pistes particulières par rapport à la place des hommes dans les luttes contre le patriarcat. Plutôt que de se demander si et comment un homme pourrait être féministe, ou si un oppresseur peut participer aux luttes des individus qu’il opprime (ce qui reste une bonne question), ils proposent que les hommes ne soient plus seulement des soutiens aux luttes féministes mais travaillent sur leurs relations au sein de leur classe de genre.

2016

PDF mis en page

Social detox – issue 1

social_detoxResources for Anti-Sexist Men

Transforming social relations is a process, not a product of revolution.

While there are so many differences amongst men, we will find we have a common enemy. The masculinity that serves a conquest culture of domination and genocide.

 

 

 

PDF mis en page

The anti-exploits of Men Against Sexism

MenagainstSexism03sexy.inddIn which Mead is horrified by conditions in « Concrete Mama » and joins with new companions to improve them

« I’ll tell you what, we were tough faggots »
Ed Mead, Men Against Sexism organizer, 1997

 

PDF mis en page

Une analyse anarchiste de la Théorie du Privilège

Le but de ce texte est de présenter une analyse anarchiste et de lutte des classes de la Théorie du Privilège. Nous sommes nombreux à penser que le terme “privilège” est utile pour parler de l’oppression liée à la classe économique. Mais il peut aussi nous aider à comprendre comment diverses oppressions affectent nos relations sociales et le croisement de nos luttes au sein du prolétariat. Cette analyse est le fruit du travail de l’assemblée des femmes de la Fédération Anarchiste (du Royaume-uni). Ce texte ne représente pas tous nos points de vue et fait partie d’une discussion en cours au sein de la FA.

par l’Assemblée de femmes de la Fédération anarchiste britannique
traduit par le groupe Regard noir de la Fédération anarchiste

 

PDF mis en page

Vous avez dit inter-quoi?

intersectionalitePour une analyse de l’imbrication des rapports de domination

Ma rencontre avec l’intersectionnalité. Novembre 2006. Un colloque féministe à l’université de Lausanne. Je ne me rappelle plus l’intitulé exact mais le thème général était l’imbrication entre le sexisme et le racisme.

Publié dans Timult numéro 7, septembre 2013.

 
 
 
 

PDF