La non-violence est patriarcale

Aussi, quel genre de notion de la liberté n’inclue pas que les femmes puissent se défendre elles-même? En réponse à la supposition selon laquelle les femmes ne peuvent être protégées que par de plus larges structures sociales, l’activiste Sue Daniels nous rappelle: « Une femme est capable de repousser un agresseur masculin par elle-même… Ce n’est absolument pas une question de force physique – c’est une question d’entraînement »

de Peter Gelderloos
publié par les Editions Tatanka, repris depuis le journal en ligne Le cri du dodo

 

 

PDF mis en page